Est-ce que les personnes nues sont toutes identiques ? Non. C’est du moins ce que prétend une étude représentative en Allemagne – et indique six personnages naturistes communs.Que ce soit à la plage, sur le camping ou lors de la promenade – outre le soleil et la détente les hôtes naturistes profitent aussi du sentiment de corps libre. Selon une enquête représentative du portail d’évaluation et de réservation HolidayCheck presque 20 pourcents des Allemands ont déjà passé des vacances naturistes. Parmi les non-expérimentés 32 pourcents peuvent s’imaginer de l’essayer une fois. Pour eux et pour tous ceux qui se demandent encore avec hésitations, à quoi ils puissent s’attendre de telles vacances sans vêtements : il y a les 6 types de naturistes suivants : LE DÉBUTANT: SONT-ILS VRAIMENT TOUS NUS ?

Le débutant peut être reconnu généralement lorsqu’il arrive à la plage : incertain, il vérifie s’il se trouve sur la bonne zone et si vraiment tout le monde est complètement nu. Quelle preuve d’amour pour le partenaire – car étant habillé il est plutôt timide. Comme naturiste débutant il cherche visiblement longtemps une place appropriée pour se coucher et sonde la situation d’abord avec les vêtements.Il a pris ses meilleures précautions contre son incertitude initiale: il drape ses nombreux sacs soigneusement comme un mur et le parasol est placé à protéger des regards présumés. Quand-même il constate lui-même qu’il regarde les autres baigneurs. Après une courte période d’adaptions la tension diminue et un premier amour hésitant pour des vacances sans vêtements se développe.

LE PROFESSIONNEL: AIME PARTAGER SES CONNAISSANCES APPROFONDIES

Le professionnel apparaît avec une détente profonde, car pour lui le naturisme est un mode de vie. Il sait par cœur l’étiquette de la plage naturiste et ses No-Goes. En conséquence il n’hésite pas du tout à s’adresser aux vacanciers naturistes moins expérimentés pour les rendre attentifs à leurs erreurs et à partager ses connaissances profondes. Rester debout près de la mer, tout enveloppé dans une serviette, et regarder les vagues comme les POSEUR OU BAVARD – quel type de naturiste êtes-vous ?“autres baigneurs ou de garder son maillot par erreur ? Pas le professionnel.De plus, il ne sortirait jamais sa caméra ou son GSM pour faire des photos du coucher de soleil ou même pour prendre un selfie. Qui voudrait être visible involontairement sur le fond d’image d’une autre personne ? La connaissance du culte de corps nu lui est souvent posée dans son berceau : ses parents eux-aussi étaient déjà des naturistes.LE POSEUR: IMPRESSIONNE AVEC SON CORPS ENDURCILe Poseur : impressionne le public complet de la page avec son corps endurci. Pour lui l’entraînement pour le corps parfait est un programme durant toute l’année. L’exercice libre : les vacances d’été. Idéalement il fait sa réservation dans les hôtels naturistes, où il n’a pas besoin de se couvrir et où il présente son corps dans toute sa splendeur – il peut vraiment se montrer.

La promenade le long de la plage ne prend pas de fin et aussi près de la piscine il se place si parfaitement que vraiment tout le monde se dirigeant vers l’eau doit jeter un regard sur son corps d’Adonis. La situation est similaire à celle de son homologue féminin, dont la spécialité est de faire le lézard au soleil. Son ambition pendant les vacances naturistes est le bronzage intégral du corps entraîné. À la recherche de l’endroit le plus ensoleillé la plage devient rapidement un podium

.L’ATHLÈTE : AIME À BOUGER SES MUSCLES

Comme le poseur, l’athlète aime aussi montrer ses muscles. Toutefois il ne les présente pas étant couché au soleil, mais en mouvement. Que ce soit du beach-volley, du badminton ou du football sur la plage – il est là.En équipe ou seul, l’athlète veut faire preuve d’endurance et aime prendre son parti d’une tête rouge et une peau brillante. Il maîtrise comme per-sonne d’autre de se jeter sur le sable, pour ne pas rater des points. En fin de compte, en vacances il ne s’agit pas seule-ment d’être nu, mais aussi de faire des exercices et de rester en forme. Comme l’athlète est bien consci-ent des dangers d’un coup de soleil, un couvre-chef fait bien sûr partie de son costume d’Adam. LE BAVARD: À LA RECHERCHE DE NOUVEAUX AMIS NATURISTES

Le   bavard nu lui-aussi est toujours en mouve-ment. Après tout il est toujours à la recherche de nouveaux amis naturistes. Que ce soit lors de la promenade sur plage ou lors de la baignade dans les vagues : le bavard a toujours un sujet à aborder et ne se gêne pas de s’arrêter près de la serviette d’autres vacanciers pour entamer une conversa-tion. Pour lui la distance de sécurité est un mot inconnu.Le bavard est persistant dans son plan. Il n’accepte pas des excuses telles que « Je voulais tout juste aller nager maintenant » ou Je voulais juste aller au bar de la plage maintenant » et se joint tout simplement. Après tout, on discute mieux à deux en prenant un bain ou en prenant un verre.

LE SANS-GÊNE: QU’IL DÉRANGE LES NON-NATURISTES, NE LE DÉRANGE PAS.

Le sans-gêne est fortement expérimenté d’être nu. Par principe il n’aime pas les vêtements et utilise chaque occasion de d’en débarrasser. Il n’a pas peur d’être de temps en temps la seule personne à être nue sur une pelouse dans le parc de la ville. Sa position allongée franche exprime clairement sa confiance en soi. Pour le sans-gêne la tenue d’Adam est tellement normale qu’il prend contact avec des personnes habillées sans inhibitions. Qu’il irrite des personnes non-naturistes par cette attitude ne le dérange pas.