Nous commençons par le blog et nous commençons par la protection de l’environnement!

En participant à un séminaire sur l’impact du plastique sur notre écosystème le 10 octobre, j’ai fait quelques réflexions :

  • En 2015, la production mondiale de plastique s’est amenée à plus de 320 millions de tonnes
  • Le plastique qui pénètre dans les océans à partir des rivières est de 1,2 à 12,4 millions de tonnes
  • 80-90 ans sont nécessaires pour nettoyer et renouveler l’eau
  • 80 % des tortues de mer ingèrent des déchets plastiques parce qu’ils ressemblent à leur nourriture naturelle (p. ex. méduses) risquant la mort

 

 

Microplastiques primaires

Ils sont de moins de 5 mm et se trouvent dans des produits industriels ou domestiques (p. ex. gommages pour le visage, dentifrice)

 

 

Microplastiques secondaires

De plus grands déchets plastiques qui, au fil du temps, se fragmentent en particules plus petites, par l’action du temps, jusqu’à ce qu’ils deviennent microplastiques

Les microplastiques trouvés en Méditerranée chez les poissons pélagiques prédateurs, les poissons d’eau profonde, les espèces commerciales et les moules

Les risques d’infection par des agents pathogènes par les coraux et de maladie augmentent de 89 % lorsqu’ils entrent en contact avec des débris de plastique.

Pour cette raison, j’ai pensé que nous naturistes ont encore à faire quelque chose, dans notre petit, afin de réduire l’utilisation de plastique dans nos stations et dans nos événements.

La campagne #FREE PLASTIC dans notre mouvement, par exemple avec la certification INF-FNI également un autocollant dans lequel il est garanti qu’en plus d’être sûr que vous assistez à un endroit où les valeurs Naturist sont respectées,

il y a aussi une attention particulière à l’utilisation d’objets à faible impact plastique, préférant les objets de matériaux écologiques, organiques ou naturels.