Bonjour, je suis Christo Bothma, un homme de 58 ans et président actuel de l’Association nationale sud-africaine de naturisme (SANNA).

Ma femme et moi avons commencé à pratiquer le naturisme il y a presque 18 ans. Elle a organisé un week-end lors de notre 22e anniversaire de mariage pour visiter la station naturiste Suneden pour la première fois.

Je n’étais pas si actif dans le naturisme jusqu’en 2014 lorsque j’ai fait partie du groupe pour établir une nouvelle sous-association dans une de nos provinces.

Je suis devenu le président de la sous-association du Kwa-Zulu Natal et j’ai alors commencé à m’activer dans la gestion du naturisme en Afrique du Sud. En 2018, je suis devenu le président de SANNA et j’ai eu le privilège d’assister au 36e congrès mondial de l’INF au Portugal. Ce fut une très belle expérience et de rencontrer tous les délégués du monde entier et le CC de l’INF. J’ai eu une expérience directe du fonctionnement de la FNI et de la façon dont tout se passe pour le naturisme dans le monde.

Le naturisme en Afrique du Sud est en pleine croissance, surtout après la pandémie de Covid, et le nombre de nos membres a augmenté. Nous l’attribuons au fait que les gens ont essayé le Naturisme à la maison pendant le lockdown et l’ont trouvé libérateur.

Je suis très privilégiée d’avoir été nommée et désignée comme assesseur pour la région Afrique/Asie/Pacifique. Mon objectif principal dans ce rôle est d’amener toutes les fédérations de cette région à travailler ensemble plus étroitement en termes d’activités naturistes/nudistes et de fixer des dates pour les activités naturistes comme la journée mondiale du jardinage nu et la journée naturiste/nudiste. Ceci parce que nous sommes principalement dans l’hémisphère sud où les saisons sont différentes de celles de l’hémisphère nord. (Europe). Je dois aussi commencer à organiser des réunions trimestrielles pour encourager la communication et augmenter le nombre de membres, ainsi que pour aider à la création de nouvelles fédérations dans les pays d’Afrique.

Je suis impatient de travailler en étroite collaboration avec l’INF CC et d’autres fédérations dans le monde. La communication est essentielle pour améliorer les relations avec les autres fédérations et apprendre les uns des autres, c’est pourquoi l’un de mes principaux objectifs est d’améliorer la communication.