Je me jette dans le rôle d’assesseur européen depuis 6 semaines et c’est avec un grand honneur que j’ai accepté ce poste.
Naturiste depuis toujours, j’adhère pleinement à cette philosophie de vie. Je ne limite pas mon naturisme à quelques semaines de vacances en été ; je pratique tout au long de l’année et je cherche toujours de nouvelles opportunités, toujours dans le respect des valeurs naturistes.
Grand voyageur, je connais le naturisme sous toutes ses formes, des petits terrains rustiques jusqu’aux grands centres de vacances avec tout le confort. En tant que président de l’Association des Naturistes de Paris, je suis très impliqué dans l’organisation du naturisme urbain – piscine, salle de sport, restaurants, visites culturelles – et en tant que responsable des relations internationales à la Fédération française de naturisme, j’ai la grande chance d’avoir rencontré un grand nombre d’acteurs importants du mouvement naturiste mondial, dont beaucoup sont devenus des amis.
J’ai remarqué sur les réseaux sociaux cette année que beaucoup de naturistes hésitent à prendre la licence de leur fédération nationale et demandent à quoi elle sert. Chaque fédération offre des avantages aux licenciés, grâce aux partenariats, mais au lieu de demander ce que notre fédération nous donne, il faut demander ce que nous pouvons donner à notre fédération. J’entends parfois « la licence ne me concerne pas ; je suis naturiste de plage » mais cette plage existe grâce à la fédération ! Dans chaque pays, le nombre d’espaces publics accordés aux naturistes correspond au nombre de licenciés de la fédération naturiste du pays. Si nous arrêtons tous d’acheter nos licences, tout ce que nos aïeux ont acquis pour nous disparaîtra peu à peu. Si vous êtes un habitué d’une plage, vous êtes donc le premier à être concerné par la licence.
Pensez donc à contacter votre fédération aujourd’hui pour commander la vôtre !
En tant que naturistes, nous faisons partie d’une très grande famille. Certes, dans n’importe quelle famille il y a des désaccords mais nous sommes liés par des valeurs qui sont portées dans le cœur de chaque naturiste à chaque instant de sa vie, notamment celle de respect.
Comme n’importe quel domaine de notre société, le naturisme doit évoluer et nous devons être ouverts aux nouvelles idées pour que le naturisme évolue constamment et reste attirant pour une nouvelle génération. La discrimination ne devrait surtout pas être tolérée chez les naturistes et nous devrions tous être indifférents à la couleur de peau, aux origines, à la sexualité et au genre de la personne en face de nous ; tout ce qui compte, c’est le partage et le respect des valeurs naturistes.
Laurent Luft