Traditionnellement le gala de natation de la Fédération Internationale de Naturisme (INF-FNI) est une grande fête. Les gens se rencontrent. Ils se mesurent dans une compétition sportive. Lors de la fête du soir la lutte pour les temps de nage et les médailles tournent en une vie commune. Un bon repas, une musique harmonieuse et une danse entraînante permettent aux étrangers de devenir au moins une fois de bons amis. Au plus tard lors des adieux, les naturistes de toute l’Europe s’embrassent, s’assurent de revenir au gala de natation l’année prochaine, où que ce soit.

Ainsi le gala de natation de l’INF-FNI est chaque fois un lieu pour des bonnes nouvelles. Lors des éliminations de cette année il y avait plutôt des mauvaises nouvelles. Un mécontentement s’est étendu quand il devenait clair que la soirée de gala sera un cocktail – au lieu d’un banquet avec une belle robe et un beau costume. En plus : les naturistes de l’Association des Naturistes de Paris (ANP) ont fait servir du « finger food » – au lieu d’un filet sur un lit de légumes à la sauce de citron.

Ceci n’a pas plu aux naturistes venus de beaucoup de pays européens. Les attentes ont été différentes. Comment les naturistes de l’ANP, aux possibilités (financières) limitées, ont utilisé un large éventail de conceptions a laissé peu d’impression. Ce n’était pas seulement que le finger food était d’une qualité excellente, ils ont maîtrisé le programme supplémentaire de la soirée de gala tous seuls. Qu’une fédération imite une fois tout ceci !

Car l’orchestre était formé par des naturistes de Paris. De la même façon, plus tard dans la soirée, ils avaient présenté un disc-jockey de leurs propres rangs. Un naturiste créatif parodiait la vie quotidienne européenne avec des costumes différents. Un régal particulier: le naturiste Chaplin sorcier créant des figures de ballon.

Ce qui devenait évident lors du gala de natation de l’INF-FNI de cette année était l’existence d’un naturisme complètement différent parmi les naturistes européens. Pour la plupart être nu est un mode de vie qui doit être vécu constamment. La compétition de la nage n’est qu’une occasion supplémentaire pour vivre la nudité. L’idée olympique est au premier plan.

Ainsi la plupart des naturistes étaient irrités que le focus de la Fédération Allemande de Naturisme (DFK) fût sur la compétition sportive. Ceci n’est pas seulement parce que la DFK est membre du Comité National Olympique. En Allemagne il y a des compétitions d’élimination où les athlètes se qualifient pour le gala de natation de l’INF-FNI. Les conséquences sont un niveau sportif plus élevé et une volonté affirmée de remporter des médailles. Et les naturistes de toute l’Europe sont irrités que, dès qu’ils sont sortis du bassin, les athlètes enfilent un peignoir ou un t-shirt.

Pour beaucoup de naturistes cela ne joue aucun rôle s’ils sont photographiés en costume d’Adam ou d’Êve. Pour eux, être nu fait partie de la vie quotidienne. Être photographié aussi. Cela ne leur plaît pas quand être filmé ou photographié devient un problème.

Ceci montre qu’il y a beaucoup de malentendus parmi les naturistes européens, repousser ceci n’a pas de sens. Il faut les comprendre à partir des histoires très différentes des naturismes nationaux. C’est pourquoi qu’il est logique de se traiter avec respect et de reconsidérer sa propre attitude lors de différentes situations. Réagir aux malentendus avec outrage n’a aucun sens.

En fin de compte les naturistes de l’ANP ont tout fait pour que le gala de natation de l’INF-FNI devienne une fête magnifique. D’une certaine façon ce fut une indication d’histoire que la soirée du gala ait pu avoir lieu au siège des communistes français à la place du Colonel Fabien.

Pour les très durs il y avait aussi un dîner naturiste au « Chez Gab’s » dans la rue Jean Jacques Rousseau.
Le gala de natation de l’INF-FNI de 2019 est maintenant l’histoire. Les naturistes européens devraient regarder en avant. Et gardez surtout un message en tête : « United Colours of Naturism ».