Voici l’invitation faite par la Fédération française de
naturisme à toutes les Françaises et Français afin
qu’ils se réconcilient avec leur corps et leur nudité.
Pour cela, la Ffn lance une campagne nationale
contre la honte du corps humain, le 27 mai 2021.
Fort est de constater que la relation que nos conci-
toyens entretiennent avec le corps nu est maintenue
sous une chape de plomb imposée par les diktats
de la société sur le corps humain et en particulier
sur celui des femmes qui n’a cessé d’augmenter au
fil des années ! Les injonctions de se conformer aux
critères de beauté et de corpulence ne manquent
pas – des normes contraignantes, voire inatteign-
ables, imposées par l’industrie de la mode, de la
publicité et de la pornographie. Alors qui mieux que
les naturistes pour parler du corps humain et de la
nudité, des bienfaits et des interactions sociales qui
en découlent ?
Aujourd’hui certains réseaux sociaux comme Face-
book cèdent par intérêt purement commercial au re-
tour de commandements religieux intégristes dans
une ’opposition farouche (pudibonderie exacerbée
et séparation des sexes érigées en dogme), des
injonctions assimilant toutes les formes de nudité
(revendicatives, artistiques et naturistes ou
philosophiques) à de la pornographie et auxquelles
La personne humaine est dépossédée de son
propre corps qui doit, soit devenir le symbole du
consumérisme actuel, quitte à en être le support et
le vecteur de produits marketing, ou devenir
lui-même la marchandise, objet de désir.
Dans l’autre extrême, nous devons cacher nos
corps, cet « objet de concupiscence » et de tous les
tabous et interdits religieux liés à la sexualité.
Le corps humain et la simple nudité se voient
ainsi interdits de cité, judiciarisés, agressés.
Ces injonctions paradoxales entrainent de
nombreuses psychoses et/ou névroses. De très
nombreuses personnes sont perdues, n’aiment plus
leur corps, perdent confiance en elles, avec à la clef
anorexie ou boulimie, dépression, frustrations et
autres pathologies…

Nous avons demandé à la photographe Tamara
HAUVUY de photographier des naturistes, non na-
turistes, de toutes morphologies, couleurs de peau,
âge, avec ou sans tatouages et piercings, etc., afin
de montrer la diversité des corps. Le résultat est
saisissant : des photos qui mettent en lumière des
physiques quels qu’ils puissent être, juste naturels,
en toute simplicité, naturels, beaux par essence.
Derrière les hashtags
#stopbodyshaming
#bodypositive
#aimonsnouscommenoussommes
la Ffn s’attaque à un des maux les plus dures de
notre société, des plus frustrants, celui qui nous
dépouille de notre intégrité personnelle, la raison
que beaucoup de gens sentent le besoin de cacher
leurs corps, car étant différents, loin de la norme,
montrés du doigts, jugés, malmenés, violenté : La
honte du corps !
En offrant un autre regard sur la nudité loin des ta-
bous véhiculés, loin de la sexualité qu’on lui prête,
cette campagne redonne force à tous ceux qui ont
perdu espoir et confiance en eux. Assumer notre
corps et notre nudité, c’est se découvrir, s’épanouir,
s’aimer tel que nous sommes, c’est être soi tout
naturellement.
A travers les affiches et clichés de la campagne
#stopbodyshaming, la Ffn jette un pavé dans la
marre, ouvre le débat, libère la parole, interroge
les médias, questionne la société de consommati-
on, interpelle les individus dans leur fort intérieur.
Lutter contre la Honte du corps humain et promou-
voir une nudité saine et naturelle sont des combats
que le naturisme livre au quotidien. La définition du
naturisme est là pour nous le rappeler :
« Le naturisme est une manière de vivre en harmo-
nie avec la nature, caractérisée par une pratique de
la nudité en commun, qui a pour but de favoriser le
respect de soi-même, le respect des autres et celui
de l’environnement ». Respect, non jugement phy-
sique et liberté du corps humain, sont des valeurs
qui nous guident nous naturistes.
Les photos seront présentées le 8 avril 2021 à la
Galerie Joseph, rue Charlot dans le centre de Paris
avant de partir en tournée au cœur des espaces
naturistes, dans des galeries, salles d’expositions,
municipalités, festivals… Autant de rendez-vous qui
viendront à compter d’avril 2021 se multiplier aux
quatre coins de la France et pourquoi pas au-delà.
Un objectif : redonner du sens, de l’estime à nos
corps dans leur différence, dans le respect mutuel,
sans préjugé ni jugement, afin de contrecarrer les
injonctions d’une société qui oublie de s’aimer telle
qu’elle est, TOUTE NUE ! Montrons que cette honte
du corps (bodyshaming) n’a aucune raison d’être
et que l’on peut et doit résister à ces oppressions ;
qu’il est important de s’en émanciper, de s’en libé-
rer, afin de pouvoir vivre heureux et épanoui pour un esprit Body Positive !
Retrouver tous les clichés et affiches de la campag-
ne #stopbodyshaming sur le site :
www.stopbodyshaming.fr
Julien Claudé-Pénégry