« Afficher le profil en tant que naturistes »
Par Christoph Müller

C’est incroyable ce qui se passe dans beaucoup d’endroits en Europe occidentale. Durant les derniers jours le bronzage sans vêtements est de nouveau mis en cause. À Munich les agents municipaux ont interdit aux femmes de se coucher sans top de bikini au bord de la rivière Isar. Dans le Bundesland Vorarlberg en Autriche on souligne que le bain de soleil naturiste ainsi que le bain de soleil aux seins nus sont interdits par la loi des moeurs. (*)
Pourquoi ceci se passe-t-il ? C’est quoi le but de cette interdiction ? Le tout n’est pas compréhensible. À mon avis cela montre que les sociétés se bougent de plus en plus vers la pruderie. Il n’est pas convenable de se montrer trop libéral en public. Il paraît que les personnes nues soient perçues comme un danger, voire une menace. Toutefois, malheureusement personne ne dit à nous les naturistes qui nous menaçons.

Il y aurait quelque chose d’amusant si les sociétés contemporaines avaient découvert leurs plaisirs de s’amuser. Le corps habillé d’une femme ou d’un homme peut servir de scène pour quelque chose de sensuel. La fantaisie d’une personne individuelle peut être motivée quand il ou elle se bouge dans un bikini ou un maillet attrayant. Ainsi cette mise en scène d’un individu peut créer l’enthousiasme pour quelque chose de gai.

Pour nous les naturistes ceci semble incompréhensible. Nous nous déshabillons parce que d’abord nous nous sentons plus libres quand nous ôtons les chemises, les blouses et les pantalons. Surtout en été, la chaleur devient plus supportable. En plus : il y a une idée derrière le déshabillement – l’idée d’être plus en accord avec la nature et de profiter de cet être-dans-la-nature.

Les femmes au bord de l’Isar on certainement éprouvé les mêmes sentiments. Elles se sentaient vivre dans une société libérale, où les bains de soleil aux seins nus sont vécus comme quelque chose de naturel qui ne connaît plus un tollé social. Elles ne se sont pas couchées au soleil pour éveiller un intérêt sexuel.

Ce qui entretemps m’étonne est le manque de cri d’indignation de la part des contemporaines et contemporains, qui se réjouissent d’un bain de soleil libre ou du naturisme. Durant les cinq dernières décennies des gens se sont battus pour nous tous afin d’avoir la liberté que nous pouvons vivre plus libéralement. La lutte dans les années 1960 et 1970 pour le déshabillement et la nudité a été acharnée. Ceci a abouti au fait que dans les années 1980 et 1990 la poitrine nue et le corps nu pouvaient devenir une normalité quotidienne.

Depuis que l’Internet a gagné en importance, la nudité et le déshabillement sont accessibles par un simple clic. Depuis, la liberté des naturistes diminue. D’un côté les naturistes doivent réfléchir où, quand et comment ils ou elles se déshabillent. En fin de compte, ils ne savent pas si en même temps ils sont filmés ou photographiés. Parallèlement l’excitation à cause d’un bain de soleil aux seins nus peut sûrement être comprise comme une défense contre la nudité.

J’espère que vous avez pris l’occasion du 7 juillet (Journée Mondiale du Naturisme) pour montrer notre profil comme naturistes. Ou voulons-nous perdre la liberté de pouvoir vivre nus, des pieds jusqu’au cou ?

Christoph Müller est l’Assesseur pour les Pays Européens auprès de la Fédération Naturiste Internationale (INF-FNI).

(*) En raison de plaintes massives, l’interdiction a été levée pour le moment, mais continuera d’exister dans les parcs.